Historique

HISTOIRE DE L’ÉCOLE SAINT FOY
photo3

Notre école a son propre passé, lié à l’église de l’Immaculée Conception, laquelle a comme patronne secondaire Sainte FOY. En effet, son fondateur, l’abbé Philippe RAVARY avait une affection très grande pour cette jeune martyre régionale et il aurait souhaité appeler son église sainte FOY. Ne l’ayant pu, il a donné ce nom à l’école de filles qu’il a fondée, du temps où le quartier Bonnefoy ne possédait pas d’école du tout.En 1861, il eut connaissance du Père Louis-Edouard CESTAC, vicaire à la cathédrale de Bayonne et qui devant la précarité des fillettes, des jeunes filles et des orphelines errant dans le port de Bayonne, créa un refuge à ANGLET, en vue d’accueillir, nourrir, éduquer et former ces jeunes qui venaient à lui. Pour ce faire, il institua une Congrégation féminine : les Servantes de Marie et forma des religieuses enseignantes. Répondant aussitôt à l’appel de Mr RAVARY, le père CESTAC arriva à Toulouse le 8 décembre 1861 (jour de la fête de l’Immaculée Conception) avec trois religieuses. Sa venue dépassait les espérances de Mr le curé RAVARY qui ne s’attendait pas à une si prompte réponse et n’avait pas de lieu pour abriter les religieuses. Il fallut les loger – ironie du sort – dans une ancienne maison de plaisir, nommée Champs Elysées qui avait été fermée 3 ans plus tôt sur les instances du curé et de la population. Elle se situait à l’angle de l’actuelle rue St-Laurent. Ce ne fut qu’en 1864 que le Père CESTAC put faire l’achat d’un petit domaine appartenant au père du curé RAVARY qui venait de décéder. Cet endroit est l’emplacement actuel de l’école.

551c6202af33cAussi, à la rentrée scolaire de l’an 1864, les classes étaient enfin prêtes et l’école fut inaugurée. Le rêve de Mr. le curé RAVARY était enfin devenu réalité. Le quartier avait son école des filles au vocable de Sainte FOY. Elle prospéra rapidement, drainant toutes les fillettes du quartier. Il s’y ajouta un ouvroir de jeunes filles. M. le curé RAVARY n’eut pas à regretter d’avoir fait confiance au Père CESTAC. En effet, ce prêtre était un éducateur lucide et entreprenant ainsi qu’un fin pédagogue: ne fut-il pas l’initiateur d’une méthode de lecture? Il était également un homme profondément marial: il avait un grand amour pour la vierge Marie et une confiance illimitée en elle. Il disait sentir en lui, la présence de Marie, comme le cheval sent les rênes du cavalier. Il a laissé à ses filles spirituelles un bel héritage: la simplicité dans le service, à l’image de Marie. Les deux prêtes, l’abbé RAVARY et l’abbé CESTAC ont été, chacun à leur manière, des créateurs, des fondateurs. Ils ont su donner élan et enthousiasme à une paroisse, à une école. Aujourd’hui, à leur suite, nous poursuivons leur action auprès des enfants en nous efforçant d’être les dignes héritiers de ces pionniers.

Notre école est très attachée à ses origines, à son Père fondateur et à la Tutelle des Servantes de Marie.

Par exemple, pour l’année 2017-2018, notre école participera à la fête des talents à Anglet, avec toutes les écoles sous tutelle des Servantes de Marie. Les classes de GS-CP et de CP se rendront 3 jours à Anglet avant les vacances de Pâques afin de visiter Notre Dame du refuge et les environs après avoir entretenu une correspondance épistolaire avec 2 classes de l’école Stella Maris d’Anglet.